top

3 constats suite au lancement de Cam_

Depuis le lancement de mon activité de consultante en communication il y a 6 mois, je suis heureuse d’avoir travaillé sur plusieurs sujets qui m’ont permis d’éprouver mon modèle et de collaborer avec des partenaires. Le premier message que j’ai envie d’exprimer, c’est la gratitude : la confiance qui m’a été accordée par mes premiers clients est un terreau fertile pour le développement de mon activité. A fortiori dans le contexte actuel. Un grand merci !

Ensuite, j’aimerais partager avec vous trois constats qui me viennent à l’esprit lorsque je prends un peu de recul sur ces six premiers mois d’activité.

Le contenu, le contenu, le contenu

Rédaction de contenus, Discours d’entreprise, Stratégie SEO et de contenu, Marketing d’influence, Stratégie webmarketing, Formation sont les sujets sur lesquels j’ai la chance d’être sollicitée depuis fin avril. Je le répète depuis des années à mes clients et les demandes ne font que le confirmer : la place du contenu est centrale ! 

Destiné à des sites internets ou à des outils de communication traditionnels, le contenu rédactionnel représente 50% des demandes qui me sont adressées par des entités aussi diverses que des collectivités, des agences web, des cabinets d’architecture, des géants du bricolage, des marques de motos… 

Oui, mais pas n’importe comment : optimisés pour le SEO, s’il vous plaît. Et puis différenciant. Engageant pour le public. Orienté vers l’utilisateur. Voilà, ce sera tout. Même au sein des entreprises qui ne disposent pas d’un profil spécialisé en communication, la notion de référencement est exprimée par les prospects que je rencontre. 

La force du collectif

Plusieurs de ces sujets sont gérés pour le compte d’agences de communication et d’agences web. Ces dernières ont compris comment tirer parti de la force de nouveaux modèles dans lequel agences et free-lances travaillent ensemble de façon flexible et respectueuse. Et aussi de la plus-value induite par le fait « d’aller chercher » des expertises pointues sur certains sujets lorsqu’un dossier le nécessite. 

Mon parti-pris est le suivant : je propose à mes clients les expertises qui font partie de mon coeur de métier. Lorsqu’un sujet nécessite de solliciter d’autres expertises complémentaires, j’estime qu’il est dans l’intérêt de mes clients de faire appel à un expert sur le sujet. Travailler dans cette optique collective lorsqu’on est indépendant, c’est rester connecté aux autres et construire des synergies précieuses ! 

De nouvelles vision du travail

Je constate qu’à la fois certaines agences et entreprises évoluent en dehors des schémas traditionnels du travail. Certains modèles d’agences intègrent des expertises indispensables à leur fonctionnement en collaborant avec des externes. Des indépendants aux compétences complémentaires se regroupent sous forme de collectifs ou de nouveaux modèles d’agence. 

Des entreprises intègrent le télétravail, les visio, le temps partiel, la collaboration intra-entreprise ou à distance avec des indépendants. Elles misent sur un système de valeurs humaines et sur une confiance illustrée par une délégation réelle, une hiérarchie peu marquée, etc. Curieusement (ou pas), elles récoltent l’implication, la rigueur et la productivité de leurs collaborateurs. Elles sont encore rares et je me sens chanceuse d’avoir décroché une mission importante avec l’une d’entre elles. 

Post a Comment